0:00
0:00

© Copyright: Images: Jari Peltomäki, M. & W. von Wright: Svenska fåglar (Kansalliskirjasto, The National Library of Finland). Audio: Jan-Erik Bruun. All rights reserved.

Torcol fourmilier

Jynx torquilla

  • Famille : Picidés – Picidae
  • Aspect : Pic insolite, de petite taille et principalement marron-grisâtre avec des marques plus foncées. Timide et identifié le plus souvent grâce à son appel perçant et répétitif.
  • Dimensions : Longueur 16 à 18 cm, poids 32 à 43 g.
  • Nid : Dans une cavité d’arbre ou dans un nichoir, sans aucun ajout de matériau. Peut s’approprier les cavités occupées par d’autres oiseaux en extrayant leur nid.
  • 4 à 13 œufs pondus en mai, couvés par les deux parents 11 à 19 jours. Les oisillons restent dans le nid 17 à 22 jours.
  • Répartition : Niche dans les bois assez ouverts de la Finlande méridionale et centrale, plus rarement plus au nord dans les régions forestières de la Laponie finlandaise. La population reproductrice finlandaise est estimée à 5 000-15 000 couples. Les effectifs sont en très net déclin.
  • Migration : Migre la nuit, en quittant la Finlande en août pour revenir en avril–mai. Hiverne en Afrique tropicale.
  • Alimentation : Fourmis et leurs œufs.
  • Sons émis : Série d’appels plaintifs criards et répétitifs.

Le torcol fourmilier est un membre de petite taille de la famille du pic, dont la taille est approximativement celle d’un moineau. Sa forme est élancée et longiligne, et son plumage est constitué de marbrures marron et grisâtres avec des striures plus foncées, qui rappelle la livrée de l’engoulevent. Les caractères qui le distinguent sont une tache jaune-ocre sur la gorge avec des stries plus foncées, une bande plus foncée qui court sur la nuque et le dos, ainsi qu’une queue grise avec des bandes noirâtres dans le sens de la largeur. Le torcol fourmilier adulte possède un iris marron, ainsi qu’un bec et des pattes marron plus clair. Les juvéniles possèdent des pattes grises, un bec rougeâtre plus foncé et un iris gris-jaunâtre.

Farouche, le torcol fourmilier se dissimule le plus souvent. Il peut s’allonger sur des surfaces recouvertes de lichen, en faisant confiance dans son camouflage. Lorsqu’il est dérangé pendant qu’il niche, le torcol fourmilier peut siffler comme un serpent et onduler sa tête en tordant son cou.

Autres espèces de la même famille

Follow us!



Identifier les espèces

Sivun alkuun / Top of the page